Les pratiques des mobilités actives en chiffres

Contexte national


En France, les deux-tiers des déplacements sont inférieurs à 5 km. La plupart sont effectués en véhicule automobile, alors que la marche et le vélo sont souvent plus pertinents. La part des déplacements en vélo représente 3 %, au lieu de 10 % en Allemagne et 28 % aux Pays-Bas. La loi du 24 décembre 2019 d’orientation des mobilités (LOM) a pour objectif de tripler la part modale du vélo pour atteindre 9 % en 2024.

Les mobilités actives (marche, vélo) sont bénéfiques pour la santé (voir les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé). Les mobilités actives sont également bénéfiques en termes de qualité de l’air, de nuisances sonores, d’attractivité des territoires, de transition écologique et énergétique, d’économie financière.
 

Contexte communal


La commune de La Bernerie est peu étendue (4 km sur 1,5 km environ), avec des commerces regroupés en centre-bourg. La zone de rencontre du centre bourg limite la vitesse à 20 km/h et donne la priorité aux piétons puis aux cyclistes. Les vélos à assistance électrique (VAE), de plus en plus utilisés, permettent aux personnes moins sportives de s’affranchir des difficultés physiques inhérentes à la pratique du vélo, dans une commune au profil relativement plat.
 

Recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS)


Les enfants et jeunes gens âgés de 5 à 17 ans devraient accumuler au moins 60 minutes par jour d’activité physique d’intensité modérée à soutenue.

Les adultes âgés de 18 à 64 ans devraient pratiquer au moins, au cours de la semaine, 150 minutes d’activité d’endurance d’intensité modérée ou au moins 75 minutes d’activité d’endurance d’intensité soutenue, ou une combinaison équivalente d’activité d’intensité modérée et soutenue.

Les personnes âgées devraient pratiquer au moins, au cours de la semaine, 150 minutes d’activité d’endurance d’intensité modérée ou au moins 75 minutes d’activité d’endurance d’intensité soutenue, ou une combinaison équivalente d’activité d’intensité modérée et soutenue. Lorsque des personnes âgées ne peuvent pratiquer la quantité recommandée d’activité physique en raison de leur état de santé, elles devraient être aussi actives physiquement que leurs capacités et leur état le leur permettent.